Elia Pagliarino

La présentation de l'artiste

Dans le prolongement de son exposition au Muséum de Toulouse, « Sur les Traces des Tatouages Polynésiens », Elia Pagliarino puise dans le Glam Rock pour créer de grands personnages ailés, hybrides ou androgynes. Les corps tatoués deviennent leur propre logo, objets de séduction et d’affirmation de leur différence. Les peaux ainsi parées racontent leurs rêves, leurs désirs ou leurs obsessions. Un langage que l’artiste utilise sur les silhouettes peintes sur bois où le glamour, la sensualité et un brin de provocation parlent de la transformation des corps des nouvelles générations.

Des céramiques murales ponctuent l’exposition : des objets inédits où la délicatesse de l’émail ivoire se couvre de tatouages inattendus « glamoureusement » rock.

Glam Rock & Tattoos

This is a boxed content block. Click the edit button to edit this text.

LES BALISES, céramiques mémoires de civilisations

This is a boxed content block. Click the edit button to edit this text.

LES DESSINS GRANDS FORMATS

 

La biographie détaillée

Elia Pagliarino
Artiste plasticienne
Née en 1967
Vit et travaille dans l’Aude

Née à la croisée d’ancêtres catalans et italiens, Elia Pagliarino partage son enfance avec les résidents handicapés de l’établissement où ses parents travaillent.
C’est certainement à partir de cet environnement, où l’irrationnel invite facilement à l’imaginaire, que s’est construit le socle de ses réflexions sur les apparences, les notions de normes et d’identité et la fonction des corps.


PREMIER PRIX DE CERAMIQUE : Pure Art Prize 2017, Battle, Angleterre


 

LES ESPECES EN VOIE D’APPARITION, l’utopie du vivant
Collection anthropologique de nouveaux Spécimens issus de croisements et d’inspirations humaines, animales, végétales, minérales et technologiques. Comme une revanche sur l’extinction accélérée de nombreuses espèces, ces espèces-là ont emprunté attributs et fonctions à d’autres espèces pour mieux s’adapter à leur environnement, avec fantaisie, logique et poésie.
(Spécimens localisés géographiquement avec descriptions des particularités)

LES BALISES, céramiques témoins d’une mémoire collective
Ces céramiques recensent des histoires individuelles ou collectives inscrites dans le passé de nos civilisations ou en cours d’extinction. Ces petites histoires témoignent de la Grande Histoire et tendent un fil invisible entre les pays et les civilisations. De la Patagonie à Okinawa, de Manhattan au Pakistan, de l’Afrique Centrale à l’Islande,… l’histoire continue en faisant éclore régulièrement de nouvelles Balises.
(chaque Balise renferme un texte retraçant son histoire)

LES CONTES SAUVAGES
Le bestiaire humain d’Elia Pagliarino est d’une exubérance rigoureuse : exubérant dans son imaginaire débridé et poétique, rigoureux dans l’emploi exigeant de la plume qui croise le trait à la manière des gravures anciennes du XIXème siècle.
Au prix d’une boulimie délirante du trait, l’artiste fait naître du tréfonds de ses rêves éveillés un monde hors normes où hommes et bêtes adoptent des postures chorégraphiées et s’imposent au visiteur pour abattre les catégorisations.
« Il ne faut pas avoir peur des ambiguïtés, nous devons encourager les différences », nous dit l’oeuvre d’Elia Pagliarino. Les cultures de l’identité –du genre, des origines- sont en perpétuels changements car notre monde est en perpétuel mouvement.
« Bien sûr, mes détournements étranges extrapolent l’idée de l’hybridation, mais si j’en use, c’est pour travailler l’esthétique de la métamorphose, pour réveiller autant notre émerveillement enfantin que nos inquiétudes contemporaines. Les Contes Sauvages portent en eux la fantaisie des contes populaires, mais ils s’inspirent aussi d’un présent expérimental, celui des recherches sur la génétique et le transhumanisme. »


EXPOSITIONS EN COURS :
MUSEUM D’HISTOIRE NATURELLE DE TOULOUSE, Toulouse, juill. > nov. 2018 (exposition individuelle)
GALERIE SOPHIE LE MEE, Ile de Ré, mai >sept. 2018


EXPOSITIONS PERMANENTES :
GALERIE PATRICK BARTOLI, Marseille
LIEU D’ART CONTEMPORAIN LA MOUCHE, Béziers


EXPOSITIONS RECENTES :
2018
Château La Tour de l’Evêque (Galerie Patrick Bartoli), Pierrefeu du Var
Château de Santenay, Bourgogne (solo)
Galerie Annie Gabrielli, Montpellier (solo)

2017
Lieu d’art contemporain Aldebaran, Castries
Centre culturel de Bellegarde, Toulouse (solo)
Pure Autumn Art Fair, Battle (GB – premier prix de céramique)
Figuration critique, Bastille Design Center, Paris
Society of women artists, Londres
Lieu d’art contemporain la Mouche, Béziers (solo)
Galerie l’arrivage, Troyes
Art Capital, Grand Palais, Paris
Galerie Concha de Nazelle, Toulouse (solo)

2016
Rendez-vous d’art, Espace Christiane Peugeot, Paris
Salon d’automne, Paris
Galerie La Volta, St Sériès (solo)
Salon Figuration Critique, Paris
Espèces en Voie d’Apparition, Espace Christiane Peugeot, Paris
Concours Notre Pensée créé le monde, Espace Christiane Peugeot, Paris (lauréate)
Mode & Frontières, identités, cultures et territoires, Université Lumière Lyon 2
Libertés, Fontenay-sous-Bois

2015
Depuis Gurs 2015, exposition itinérante européenne (juin > décembre), primée au concours AskataSunarte
Paranimal, Versus & Versus, Paris
Salon d’art contemporain ARTCITE Sources, Fontenay-sous-Bois
Be Yourself, GemlucArt, Monaco
Ordre & Des Ordres, Espace Christiane Peugeot, Paris