Exposition d’hiver au Centre d’Art Contemporain de Briançon

Le Centre d'Art Contemporain de Briançon en partenariat avec la Galerie Bartoli

Le vernissage aura lieu
le mercredi 16 décembre 2016, à 18h30, en présence des artistes.

L’exposition se déroulera
du 17 décembre 2016 au 12 mars 2017.

 

 

Cet hiver, le Centre d’Art Contemporain de Briançon présente, en partenariat avec la Galerie Patrick Bartoli de Marseille, les travaux de :

Nasser AL ASWADI, François CALVAT, Isabelle LECLERCQ, Elisabeth LEMAIGRE-VOREAUX, Cécile PERRA, Pierre RIBA et David THELIM.

 

L’exposition interroge l’Humanité.

Les oeuvres présentées sont le reflet des réflexions des 7 artistes sur les vibrations de ce monde à travers leurs perceptions du sens du Sacré, la place de l’Homme, le Respect des Cultures et de la Tolérance.

Les artistes s’inscrivent tous dans une réalité poétique. Les oeuvres sont le fruit de cette réalité et seront la mémoire de demain, riche de sens, d’espérance et de lumière.

 

 

 

Nasser AL ASWADI

  • LE VISIBLE ET L’INVISIBLE “(…) Nasser Al Aswadi peint comme s’écrit la haute poésie. L’esprit en quête de ce qu’il pressent, les yeux ouverts sur ce qui relie l’ici-bas et l’au-delà, la main patiente qui trace et qui structure, il capte le plus souvent en noir et blanc, (…) le graphe rythmique du trait et la scansion ondulatoire de la lumière qui diffuse la lettre non plus prise dans sa signification littérale mais dans le flux de sensation et d’émotion extatique qui s’en dégage (…). “J’utilise l’énergie des mots et de la lumière. L’écriture est au coeur de mon travail : elle échappe au registre de la terminologie pure pour entrer dans le champ du signe, du langage visuel” dit l’artiste (…).” Pascal Amel, Art Absolument.
  • Elisabeth LEMAIGRE-VOREAUX

    • DE SABLE ET DE SOIE “(…) Elisabeth Lemaigre-Voreaux ne raconte pas d’histoire, le matériau à la sienne propre, il résiste, parfois ne livre rien, en tout état de cause c’est lui qui dirige : “Le fragment c’est toute une histoire, Je préserve ce qui a eu une autre vie pour que la mémoire ne s’efface pas.” (…). Elisabeth Lemaigre-Voreaux élève le fragment au rang de symbole. Elle déclare :”Aujoud’hui, je suis dans l’art sacré”. Le sacré en tant que révélation du réel. (…) L’art d’Elisabeth Lemaigre-Voreaux livre des créations peuplées d’icônes allusives. Elles s’inscrivent dans la mouvance de l’écriture tragique du catalan Antoni Tapiès qui affirme : “Être artiste consiste à établir un rapport entre des choses matérielles qui établissent elles-mêmes un rapport avec les choses spirituelles”. Annick Chantrel Leluc.
    • Isabelle LECLERCQ

      • « Mon travail évoque à la fois le monde minéral et le vivant. Il ne vise pas à représenter ou à imiter la nature mais à dialoguer avec elle. Les formes rondes, cocons, chrysalides, matrices, ventre, creusets, nids, gousses ou cosses sont la part féminine de mon travail. Elles parlent de la genèse, de la gestation, des origines du monde… » Isabelle Leclercq.
      • François CALVAT

        • Attentif au vécu comme à la matérialité des objets ruraux qu’il récupère, François Calvat développe le champ lexical de la lumière ainsi que celui de la matière. De la couleur naît de l’altération des matériaux soumis aux intempéries. La forme des oeuvres se transforme au gré de leurs évolutions, les contrastes entre ombres et lumières sont créés par les fissures des assemblages. Entre sculpture, peinture et installation, l’oeuvre de Calvat est tout en contraste, tensions et pourtant recherche d’une simplicité formelle.
        • Cecile PERRA

          • Ma rencontre, dans le cadre d’un atelier de peinture avec des handicapés mentaux adultes dotés d’une richesse humaine et artistique admirable, m’a révélé combien la spontanéité dans l’acte de créer m’importait. J’aborde mon support simplement, les normes s’effacent, les formes s’épurent, les représentations deviennent grossières, maladroites tandis que l’émotion s’affirme.” Cécile Perra
          • Pierre RIBA

            • VERS L’ESSENTIEL “(…) Du carton surgit la ligne pure de sculptures libérées de tout anecdote, érigées comme des signes cabalistiques, des totems modernes, qui affirment, entre imaginaire et réalité, une esthétique teintée de primitivisme qui oscille entre sérénité absolue – harmonie des figures, monochromie – et trouble et inquiétude – déchirures, aspérités, cassures – entre-deux silencieux et ô combien fascinant.” Ludovic Duhamel, Directeur de la publication chez Miroir de l’art.
            • David THELIM

              • Artiste peintre né en 1966 à Marseille, il s’intéresse particulièrement à la représentation de la multitude dans un espace saturé, ainsi qu’à la représentation de la ressemblance et de la différence qui se côtoient. Ses thèmes de prédilection peuvent l’amener à passer d’une expression figurative à une expression totalement abstraite.

                LA FOULE, TOUJOURS RECOMMENCÉE  » (…) J’ai chaque jour l’impression étrange e vivre au coeur d’un tableau de David Thelim… Cette foule stylisée de laquelle émerge ici ou là une tête aux yeux écarquillés, un buste qui se soulève, un bras tendu vers le ciel, cette foule qui frissonne de mille vibrations secrètes. C’est, à fleur de toile, un condensé du monde qui nous entoure, la vision sensible de l’homme, cet animal qui vit tantôt en meutes, comme les loups, tantôt en troupeaux, comme les agneaux…” Ludovic Duhamel, Directeur de la publication chez Miroir de l’art. 

              •  

                 

                Presse

                 

                Le Centre d’Art Contemporain de Briançon vous reçoit
                tous les jours sauf le lundi
                du 17 décembre 2016 au 12 mars 2017 de 15h à 19h
                (Fermeture à 18h en dehors des périodes de vacances scolaires)

                → Place d’Armes – Briançon Vauban

                ENTRÉE LIBRE